AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (m) adam brody. « j'suis perdue, vois-tu j'suis noyée, inondée d'amour, j'sais plus si j'vis, si j'mange, si j'respire, si j'parle, j'sais que je t'aime. j'peux pas vivre sans être avec toi, voilà tout. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
Anonymous
WHAT ARE YOU HIDING ?

MessageSujet: (m) adam brody. « j'suis perdue, vois-tu j'suis noyée, inondée d'amour, j'sais plus si j'vis, si j'mange, si j'respire, si j'parle, j'sais que je t'aime. j'peux pas vivre sans être avec toi, voilà tout. »    Ven 25 Nov - 1:49

Nathanaël Preston Cameron featuring; adam brody



Pour l'histoire je laisse libre court à votre imagination, cependant il y a quelques petits points à respecter.

Nathanaël est né dans une famille plus qu'aisée et les rapports avec son père sont conflictuels, celui-ci rêve qu'un jour il prenne la relève à la tête de l'entreprise alors que son fils ne veut plus rien avoir à faire avec lui.

Il a une petite sœur qu'il n'a plus le droit de voir à cause de son tempérament de "rebelle" selon les dire de son tendre paternel.

Il est dingue de musique, guitariste et bassiste il ne peut pas s'en passer.

Drogué, il essaye tant bien que mal de se sevrer mais ce n'est pas une chose facile. Il ne s'en passe plus, comme il ne peut plus se passer de la cigarette.

Il attire les ennuis tel un pot de miel qui attire Winny l'ourson. Il est très bagarreur et très protecteur.

Il est très studieux et réussit toujours ce qu'il entreprend du moins presque tout, en amour c'est une autre histoire.

    ✿ âgé(e) de : 22 ans;
    né(e) a : New York;
    nationalité : américain - italien;
    groupe : jeunes et insouciants;
    statut : en couple;
    travail : étudiant en droit;
    avatar : adam brody;


baby yoü and iyou don't need me like i need you.



    « Allez chérie continue, s’il te plait. » Je le regarde, déçue et dégoûtée. Il me souris, penaud, remettant son t-shirt comme si c’était la pire chose qu’il devait faire. « Je t’emmerde. » Je crache ces deux mots, impassible. Me relevant du lit en enfilant ma robe je me poste devant le lit en le fusillant du regard. Je fais chier. Je sais que je le fais chier. Mais je m’en fous. « Bébé.. » Alors là il dépasse les bornes. Qui as eu l’idée d’un jour appeler sa nana bébé, sans déconner c’est moche. Il m’appellerais poubelle je tirerais la même tronche. Casse toi. Sors de chez moi. Je veux plus te voir. Je le pense. Il le sait. Mais vous croyez qu’il se bougerait ce con. « J’suis désolé.. » Qu’il murmure. « Ah ouais ça change tout. » Je sors de la chambre. Il me suis, j’entend son pas rapide. Me retiens pas. J’veux pas jouer. Pas aujourd’hui. Plus jamais. « Keri. » - « J’temmerde. » Il esquisse un sourire, un sourire dégueulasse. Genre il croit que je me fend la poire devant lui. Genre il à crus la vie c’était un kiwi. Genre il à crus qu’il me briserait pas le cœur. Genre il à crus que j’étais une de plus sur son tableau de chasse. « J’suis désolé. Je voulais pas réagir comme ça. Mais me dire ça maintenant. Qu’on va avoir un bébé. Ca ce dit pas quand t’es sur le point de.. Fin tu vois. On va avoir un bébé Kerington. » Il accentue ces derniers mots. Il sourit encore. J’ai envie de le frapper. J’ai envie de lui exploser la tête contre le mur. J’ai envie de le voir pleurer toutes les larmes de son corps. Je le déteste. Il à qu’à crever. J’ai mal au crâne, j’ai envie de vomir. « Pas on. Je. Tu viens de le dire, t’en a rien à foutre. » Je me retournerais pas, j’en ai rien à faire. Faut que je voie mon frère, faut que je lui parle, que je lui dise. « Bébé… » - « Bordel t’arrête de m’appeler comme ça ! Tu t’arrêtes oui ! » Ma main se crispe sur le vase, j’ai envie de lui balancer au visage. Je suis trop énervée pour prendre conscience de quoi que ce soit. Putain on a dix sept ans.

    ✿✿✿

    Défiante. Voilà ce que j’étais. Défiante et malicieuse. Je sens ses mains sur le creux de mes reins. Ses doigts qui courent sur mes hanches. Dieu que je suis faible. Ce mec me rend folle. J’en ai marre de perdre à notre putain de jeu à la con. « Je t’aime. » Mais non ne dis rien, tais toi. Arrête de me dire ça. T’essaye de me consoler. Ça marche pas, plus rien ne marche, ça a jamais marché tes élans d’amour. Il s’arrête. J’aime pas quand il s’arrête. « Nate s’il te plait… » Il me regarde avec tendresse. Je fonds. Littéralement. Ses doigts sur ma joue, les larmes qui viennent briller dans ses yeux. Ça fait deux ans. Jour pour jour. Il n’a pas oublié. Ni ma souffrance, ni ma colère, ni mes pleurs incessant. Il me sert contre lui, comme si c’était la dernière fois que je retrouvais ses bras. Je sens son cœur battre lentement, très lentement. Il me sert contre lui en caressant mes cheveux. Je vais mal. Je suis détruite. Pour quelque chose qui n’a même pas existé. Un « truc » ouais. Mon frère n’arrive même plus à me consoler. Plus personne y arrive. Je comprend pas. Comment j’ai pu en arriver là. Mais Nate est toujours là, il est toujours là. Il en a pas eu marre de moi.

    ✿✿✿

    Il est deux heures du matin et j’suis là, à fumer ma cigarette sur la terrasse. Il fait un froid polaire. J’suis en short et Nate pionce comme un roi. Je suis épuisée mais j’arrive pas à m’endormir. Une énième engueulade, une énième réconciliation sur l’oreiller. Encore un délire à la Dallas. Je m’en veux terriblement. Je me suis fait avoir comme une conne. Lui il en sait rien, lui il est shooté, il cherche même pas a comprendre. Je l’entends grogner dans son oreiller. La bête se réveille. Rendors toi je t’en supplie j’veux pas t’entendre gueuler. Je sens ses bras autour de moi, protecteur, brûlant. Il me prend ma cigarette de la bouche et tire dessus avant de me la rendre avec un sourire attendrissant. « J’suis désolé… » C’est devenu sa phrase préféré. Il est désolé d’être là ou comment ça ce passe maintenant ? « C’est rien… T’en fais pas c’est rien okay. » Je sais qu’il s’arrêtera pas là, il veux qu’on quitte New York, il veut que je parte avec lui. J’ai envie. J’en ai tellement envie. Mais y a mon frère. J’peux pas le quitter. Impossible. Mais Nate est têtu. Il est borné. Il fait chier ouais. Faut qu’on se quitte. J’veux pas continuer. J’peux pas le retenir. « Tu as réfléchis chérie ? » - « Ouais. J’veux pas. » Je murmure, il me regarde interloqué comme si je venais de le poignarder. Il se relève lentement en passant ses doigts sur son visage, éclatant d’un rire qui sonne comme mon arrêt de mort. « Tu te fous de moi ? Tu fais chier Kerington, tu m’emmerdes. » - « Oh, reste poli. » Il rentre dans la maison, je le suis comme un petit chien. Je veux pas qu’il m’en veuille, je l’aime ce con mais je peux pas partir c’est pas possible. Insensible, j’dois être insensible. « Tu m’aimes oui ou merde ? » Planté devant moi ses yeux lance des éclairs. « Regarde moi bien, j’t’aime pas. J’t’aime plus. Est-ce que j’ai une tête à t’aimer ? » J’me lève. J’me casse. Je l’entends renifler derrière moi. J’ai envie de courir dans ses bras mais je ne peux plus reculer. Je ne reculerais pas. Tant pis pour moi, je finirais vieille et névrosée avec cinquante chats.

    ✿✿✿

    Ça fait six mois, six mois que je n’ai pas pus me blottir dans ses bras et bordel que c’est dur. Je lutte chaque matin pour ne pas me ruer dans sa maison et lui dire que je suis idiote et qu’il doit me pardonner, que sans lui je ne suis rien et que j’ai besoin de le sentir contre moi. Je passe devant sa maison, ralentissant ma voiture je le vois, il tente de ranger des cartons dans son 4x4. Je m’arrête à sa hauteur, il se crispe en me voyant. Je déteste le voir aussi malheureux, il à l’air sans vie et ça me fait tellement mal. Sortant de ma voiture je claque doucement la porte un sourire pitoyable accroché aux lèvres. Il me lorgne en continuant d’essayer de forcer sur ce foutu carton. Il est tendu, je le rends nerveux. Je suis sûre qu’il y a quelqu’un d’autre, je lui ai fait de la peine, il doit me détester. J’esquisse un pas vers ma voiture mais il m’empêche d’aller plus loin, il me plaque contre la sienne en replaçant une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Plaquant ses lèvres contre les miennes il caresse doucement ma joue en me souriant. « Tu m’as manqué. Tu m’as affreusement manqué Kerington Evans. » Bon dieu tu m’as manqué aussi Nathanaël, tu m’as manqué comme personne ne m’a jamais manqué. J’ai envie de lui dire mais ça ne sort pas, je ne peux pas m’arrêter de goûter à ses lèvres, ce parfum qui m’envoûte, ses doigts sur ma peau. « Je part avec toi, j’irais ou tu voudras. On avisera. On manquera de rien je te le promet. » Les mots sortent tout seuls, un flot de parole que je ne parviens pas à arrêter. On verra, on verra ce qu’on deviendra. On a vingt deux ans, toute la vie devant nous et si demain ça merde et ben ça merdera. « Paradise, on part à Paradise. » - « Je t’aime petit con. » - « Je t’aime aussi petite conne. »





Dernière édition par Kerington B. Evans le Dim 27 Nov - 23:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous
WHAT ARE YOU HIDING ?

MessageSujet: Re: (m) adam brody. « j'suis perdue, vois-tu j'suis noyée, inondée d'amour, j'sais plus si j'vis, si j'mange, si j'respire, si j'parle, j'sais que je t'aime. j'peux pas vivre sans être avec toi, voilà tout. »    Ven 25 Nov - 2:11

scénario libre libre et terminéi love you, i'm just a lil bit scared



    Bonjour, bonsoir cher invité :haappy: tout d'abord merci beaucoup de jeter un coup d'œil a mon petit scénario !

    → Tout d'abord, l'avatar sera difficilement, mais alors diiiiifficilement négociable, voui Sad les autres que j'avais en tête sont déjà pris alors à moins que vous me sortiez quelqu'un d'extra de derrière les fagots, je tiens à Adam Very Happy

    → Les prénoms, noms, sont à votre convenance, j'ai mis ceux là pour les besoins du scéna mais si ils ne vous plaisent pas vous pouvez changer, cependant, je me garde le droit d'accepter ou pas. (Voui je suis dans l'original, si vous avez envie de placer un petit Elliöt vous avez le droit )

    → Pour ce qui est du rp et de la présence, je sais que nous avons tous une vie en dehors des rpg, mais j'aimerais au moins une réponse par semaine. (Bien entendu lorsqu'il y a partiel et compagnie je ne vous fouetterais pas ! j'en ai aussi donc vouala !) j'aimerais une synthaxe correcte pas trop lourde et pas trop de fautes d'orthographes (quoique pour les fautes, nous sommes humains et puis je suis mal placée pour dire quoique ce soit )

    → Sache que si tu prends ce scénario je te construirais un autel, et pis t'auras une planète, un temple, ta planète, mon lit et pis même que tu m'auras moi, mon cœur, mon amour, toussa toussa

    Spoiler:
     


    Je suis mignonne n'ayez crainte vous pouvez me rejoindre



Revenir en haut Aller en bas
 

(m) adam brody. « j'suis perdue, vois-tu j'suis noyée, inondée d'amour, j'sais plus si j'vis, si j'mange, si j'respire, si j'parle, j'sais que je t'aime. j'peux pas vivre sans être avec toi, voilà tout. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sauf si l'amour ... s'évapore
» Problème pour poster des images [résolu]
» Mr JL - Maintenant tu sais je suis + Réstrospective mixtape
» Moche et inutile : je ne peux pas resister !
» Je n'aime pas l'affiche 2011 et je m'en explique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUNG BUT MARRIED.  :: 
and a time of magic
 :: YOUNG BUT MARRIED : before. :: found alive
-